2018

 2016

 2015

 2017

La politique, une religion de plus

21 mai 2017

Quand je les vois avec leurs petits papiers à la main, tout plein de convictions, essayant de convaincre madame tout le monde qui fait son marché du vendredi, les engagés en politique me laissent sans voix. Cette ferveur pour l’un ou pour l’autre des candidats en croisade pour Le trône, pour celui qui va sauver leur petite vie misérable, a tendance à lessiver mon cerveau, le rendant aussi immaculé que le vote virginal. Je m’abstiens en général de tout commentaire, face à ces passionnés religieux, face à ces extrémistes de la croyance du sauveur. Je n’arrive même pas à éprouver une quelconque empathie, mais juste une profonde pitié, mêlée d’une grande perplexité sur le fond réel de leurs intentions. À tous ces nouveaux prêtres qui pensent avoir la connaissance, qui pensent mieux savoir que tous les autres, il ne manque que la toge. À tous ces croyants, qui ne jugent que sur le Sacro-Saint programme, telle une Bible, il ne manque pas grand-chose pour concurrencer les églises, mosquées et autres lieux de cultes. Et lors de l’eucharistie politique, jour de la grande messe nationale, où chacun des adeptes, plus ou moins contraints et forcés de livrer leur corps et leur âme à leur nouveau Christ, se rendent aux urnes, alors, les nouveaux prêtres sont en transe directe avec leur divinité, le temps de quelques heures ; jusqu’à l'illumination pour certains, et au purgatoire pour les autres. L’apocalypse à lieue tous les cinq ans. Et si vous n’êtes pas adeptes de la secte, alors vous risquez le bûcher ! Si vous n’allez pas communier, alors vous êtes un impie, pire, un lâche, doublé d’un assassin. Oui, parce que si vous ne votez pas contre le diable, alors vous faites forcément partie de son troupeau maléfique. Si vous ne voulez pas être un hérétique, alors vous DEVEZ aller à l’eucharistie de la grande messe nationale. La course au Graal fonctionne toujours aussi bien ; la peur du bûcher aussi. La Gnose politique est comme la Gnose religieuse. Elle est bien cachée, et pour la trouver, il faut beaucoup plus qu’une simple lecture de feuilles de chant de messe, distribuée sur la place du marché. ﷯Alors tant pis, je resterai Agnostique et Sorcière. Je mourrai probablement sur un bûcher de place publique, un dimanche de grande messe. Entre un prêche sur l'augmentation de la CSG et un bénédicité sur ces salauds de pauvres qui font écrouler l'économie de notre Sainte Patrie. 
 Non, mais on est bien là... Amène !

 2018

 2016

 2015

 2017

Progression d'une huile...

31 mai 2017

Voici la progression d'un tableau sur lequel je travaille. J'ai dû faire trois tableaux à l'huile dans ma vie... comme on dit, jamais trois sans quatre hein !!