Encore et toujours..

À chaque fois, je me dis que je vais me retirer de la toile. Parce qu'après tout, qui ça intéresse de voir trois dessins, deux chansons et quelques averses de mots écrits en guise d'exutoire. Mis à part quelques curieux dont les intentions tiennent parfois plus à du voyeurisme qu'à une saine curiosité (tan pis pour eux, ceux-là seront servis !), la liste des honnêtes visiteurs doit se compter sur les doigts de ma main.

Mon inlassable amusement de la technologie doit être une des raisons de ma présence interminable en ce lieu de plus en plus englouti par de multiples règles ; je dois aussi avoir un goût prononcé pour les cris dans le vide, parce qu'après tout, si je voulais avoir du public, il me suffirait d'aller sur des réseaux sociaux. Mais il n'y a rien à faire... Autant, j'en reconnais l'utilité dans certains cas, autant, j'éprouve une aversion sans appel pour leurs propriétaires et leurs pouvoirs tout-puissants.

Donc, je vais continuer à jouer aux Legos dans ce coin-là de la toile, où trois pelés et un tondu prendront le temps de passer.